Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de thebaine

PROMENADE A LA MONTAGNE

10 Juillet 2017, 12:34pm

Publié par thebaine

PROMENADE A LA MONTAGNE

Dad, Mam, Julien et moi, Rachel, allons nous promener vers la rivière.

L’été fleurit les côteaux. Les cigales crissent, les oiseaux chantent.

Les plantes exaltent la belle saison de tous leurs parfums.

Je regarde tout avec passion. Tant de couleurs, est-ce possible ?

Le Bleu est ma couleur préférée, l y a d'infines  nuances, la tête m’en tourne :

Bleu héron et bleu nuit, bleu sarcelles et bleu lilas…

 Si Dieu veut, je deviendrai peintre

Ou peintresse.

Tiens, mais où est passé Julien ?

 

Mam marche d’un pas nonchalant :

Quel plaisir de sortir, s’éloigner des tâches ménagères.

Elles sont nécessaires, mais me prennent trop de temps.

Et cette balade en famille me réjouit. Tous réunis,

Tous les miens, tous ceux que j’aime. : mon mari, mes enfants.

L’image du bonheur dont j’avais toujours rêvé, jeune fille.

 

Dad prend son fils, Julien, par l’épaule.

Je suis content de te voir avec nous, mon fils.

Je voulais te parler d’homme à homme.

Julien, il y a ceux qui réussissent et les autres !

Tu as 16 ans, un âge crucial pour décider de son avenir.

Te notes au lycée ne sont pas fabuleuses, tu dois faire mieux !

Je voudrai être fier de toi, je t’imagine médecin ou avocat,

Un homme bien, libre et respectable.

(comme tout bon père juif )

Julien, que fais-tu, où vas-tu ?

 

Julien traîne les pieds dans le chemin de terre.

J’suis venu pour faire plaisir à ma mère.

Mais vraiment, la campagne, ce n’est pas mon truc.

Je suis un enfant des villes.

J’aime retrouver mes potes dans les pubs, boire, rire.

Moquer les imbéciles, les ringards.

J’aime regarder les filles à la sortie du lycée,

Il y en a une qui me branche, Marie.

Elle est mignonne et sympathique.

Tiens, le vieux m’approche et commence à me sermonner.

Il m’énerve, il m’énerve ! J’suis pas un gamin sage et rangé.

Il me gave ! Je m’en vais, je préfère la solitude ;

Je vais retrouver la caverne où nous allions, petits, avec ma sœur.

Je reviendrai quand je reviendrai.

Hasta la vista !

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article