Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de thebaine

Lettre d'amour à Manly

25 Juin 2015, 18:00pm

Publié par thebaine

Mon aimé, je t’aime, t’aime, t’aime !

Toute la journée, de toi je rêve, mon adoré.

Tantôt dur et tantôt tendre, comme j’aime.

C’est toujours TOI ; mon aimé.

Ce soir, me jetterai sur toi

Toi, qui m’attends déjà.

Ce sera divin, tu verras, mon cœur

Et toute nue, ce sera meilleur ;

Pour mieux te sentir, te frôler,

Te caresser, me laisser caresser.

Ton toucher de soie me ravit,

Je t’adore, te bénis,

Doucement, contre toi, m’endormirai,

Sereine, émerveillée, apaisée.

Et puis, à l’aube, je partirai,

Dans mon cœur, te garderai,

Mais, je reviendrai, comme toujours,

Et pour toujours, mon cher amour.

Lettre d'amour   à Manly

Voir les commentaires

La dague du Magnifique 'cabinet de curiosités 1 )

23 Juin 2015, 22:11pm

Publié par thebaine

Le baron de Segonzac, en son château du Périgord, possède un CABINET DE CURIOSITES.
Ce cabinet recèle des objets hétéroclites. Certains sont reconnus comme d’origine, d’autres sont supposés avoir appartenu à tel ou tel personnage célèbre.

La nuit, à l’insu du baron, les objets prennent vie et racontent des histoires qu’ils ont partagées avec leur propriétaire.
Il y a notamment :


- un collier de rubis (ayant appartenu à la reine Élisabeth 1ére)
- la pipe de Bassens
- les lunettes de Freud
- le chapeau d’un mousquetaire
- la guitare d’Elvis Presley
- un pinceau de Picasso
- une caméra ayant servi à Hitchcock
- une dague aux armes des Médicis.

La dague prend la parole:

-Je fus offerte à Laurent par son frère Julien.

Bellement ciselée aux armes des Médicis.

Le Magnifique et moi avons toujours été très proches.

Il me gardait contre son cœur toujours, pour se rassurer.

Je suivais donc les battements de son cœur, qu’il fut amoureux

Ou en colère ; Poète, philosophe ou politique.

Je partageai la compagnie des artistes et des philosophes, amis de Lorenzo

Un jour, parmi tant d’autres, se révéla funeste .le jour de Pâques, le 26 Avril 1478.

Le Magnifique et son frère Julien assistaient à la grand-messe

En la cathédrale Sainte Marie des Fleurs à Florence.

Étaient là Francesco dei Pazzi, l’ennemi intime, en compagnie de ses acolytes :

Bandini, Salviati, un évêque, Bracciolini,et quelques autres.

Ils se jetèrent sur Julien de Médicis et l’assassinèrent.

Lorenzo fut touché au cou, mais il savait se battre,

Il se montra vraiment Magnifique :

Il sortit son épée et moi-même, sa fidèle compagne,

Se fit un chemin vers la sacristie, refuge provisoire

Pour attendre ses hommes.

Il pleurait la mort de son frère qu’il aimait tant.

-Je te vengerai, Julien, je le jure ! Je ne trouverai pas la paix si je ne te venge.

Une heure plus tard, il sortit avec ses soldats et une foule d’amis.

On emporta le corps de Julien ; Laurent fit glisser sur moi trois gouttes du sang

de Julien.

La chasse aux Pazzi commença.

Arrestation et tueries s’ensuivirent : 270 personnes trouvèrent la mort.

Lorenzo changea. Il devint triste et renfermé, dur, cynique.

Une part de lui n’était plus.

Julien avait emporté le meilleur de lui-même :

Le printemps de Florence, la joie, la lumière, le rire.

Seules restaient trois Gouttes de sang …

La dague du Magnifique 'cabinet de curiosités 1 )

Voir les commentaires

KEREN KLIMT ET LE BAISER

14 Juin 2015, 12:05pm

Publié par thebaine


K limt, le grand peintre, s’ il était encore vivant
E bloui par ton visage, ton sourire
R adieux et lumineux,
E nvisagerait, de te saisir en
N ymphe pour repeindre le Baiser

.

KEREN  KLIMT ET LE BAISER

Voir les commentaires

Si je mourais un jour

12 Juin 2015, 18:24pm

Publié par thebaine

10 juin 2015

Si je mourrais un jour,

Je reviendrai, insecte initiatique

Bête à bon dieu sympathique,

Ou belle-de-jour pour toujours.

Je volerai autour de toi, homme ou femme,

Enfant des lendemains, tendre enfant,

A tes oreilles, susurrerai mes chansons,

Tandis que se forgera ton âme.

Je me poserai sur une tendre épaule

Et bourdonnerai mes secrets ;

Je serai bel insecte, je serai messager

De la déesse-mère, tel sera mon rôle.

Je me poserai prés ta bouche,

Celle qui dit vrai ou parfois ment,

Mes mots glisseront vers toi, suavement,

Mon message jaillira par ta bouche.

Ainsi la sagesse des temps anciens

Que tu sois le fou ou le sage,

Être serein ou sauvage,

Les Mots des Ancêtres seront tiens.

Si je mourais un jour

Voir les commentaires

Sacrée Illusion

11 Juin 2015, 17:53pm

Publié par thebaine

Le sixième jour,

Dieu créa l’homme : Adam .

Il lui promit le Paradis

Une belle compagne : Eve,

La femme de la côte.

Tout était bien, mais…

Le serpent félon rôdait

Autour de l’Arbre de la Connaissance,

Et susurrait à l’oreille d’Eve.

Et Adam croqua la Pomme,

Tomba sur Terre,

Cette terre où il fallait cacher sa nudité,

Travailler pour se nourrir, se vêtir

Et s’abriter.

Il fallait bâtir une humanité.

Dur, dur …

Sacrée Illusion

Voir les commentaires

Tant qu'il y aura des femmes

3 Juin 2015, 20:23pm

Publié par thebaine

:
Tant qu’il y aura des femmes,
Avenantes, délicates, sereines,
Nobles, rieuses, capricieuses ,
Il y aura de par le monde,
Amants par elles enchantés ..

Tant qu'il y aura des femmes

Voir les commentaires