Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de thebaine

Dansons ce soir

31 Août 2015, 16:23pm

Publié par thebaine

Dansons ce soir

Toi et moi, avons, pour nos soixante ans, choisi

Et, courageusement, allons danser la bergamasque!

C’est une aventure magique et quasi

Lunaire pour danseur et danseuse fantasque,

C’est décidé. Sur un air en sol mineur,

Nous avons choisi une nuit opportune!

Mouvons nos corps, avec bonheur,

Dans cette jolie clairière, sous la lune;

Soyons fiers, soyons gais, soyons beaux,

Glissons-nous entre les arbres;

Soyons fluides en nos gestes, comme l’ eau,

Et laissons tomber nos masques de marbre.

Voir les commentaires

Photo, please, Vivian !

29 Août 2015, 15:24pm

Publié par thebaine

Photo, please, Vivian !

Nous sommes trois, assis au coin d’une table.,

Mon fils Guillaume, son amie et moi., Maman.

Nadine, la petite fiancée anglaise me demande :

-Vivian, please, show me photos of Guillaume baby!…

Quelques photos retrouvées, partagées,

Une à une effeuillées sous nos yeux ravis.

Photo, please, Vivian !

Toi, petite chose couchée dans un berceau d’hôpital,

Des petites billes noires me fixent,

Tu suces ton pouce, petit loupiot,

Pas vraiment beau, mais je t’aime..

Photo, please, Vivian !

Tu viens d’arriver à la maison,

Ta sœur Elisabeth te donne

Le premier biberon,

C’est trop mignon..

Photo, please , Vivian !

Tu as huit mois, bouille ronde et réjouie,

Un vrai poupon, le regard brillant,

Le rire jaillit de ta bouche en cœur .

Photo, please, Vivian !

Tu es perché sur un arbre, petit ouistiti,

Malice de Tatie Marlène, clic de ton père.

Un bob bleu fiché sur la tête,

Tu nous jettes un regard éperdu.

Photo, please, Vivian !

La plus belle, la plus tendre ;

Tu ressembles à petit ange blond et bouclé,

Un ange de Botticelli ou da Vinci ;

Mon petitou, tu souris,

Fasciné, ébloui, admiratif.

Nous sommes trois, réunis .émus,

Ton enfance défile en photos,

Toi qui jubiles, Nadine émerveillée,

Et moi attendrie.

Ce soir de printemps est bien doux.

Voir les commentaires

Tristes tropiques

20 Août 2015, 18:28pm

Publié par thebaine

Tristes tropiques

Chaleur, torpeur, lourdeur, pâleur....

Le ciel m’écrase sur un pauvre lit informe....

Il fait moite, j’étouffe..

.

Étrangère ..Étrangère dans ce village perdu au bout du monde....

Je suis seule. Je me déshabille .Je suis nue, dégoulinante ,

Seule dans ce lit pouilleux....

Au plafond, un ventilateur halète ....

Sur la table de chevet, il y a une bouteille de whisky et un verre sale .

Je suis accablée, incapable de bouger, de penser..

..

Par la fenêtre ébréchée, j’aperçois des hommes menaçants;.

Ils traînent dans le village endormi,, assommé de chaleur torride .

J’entends une trompette jouer un air nostalgique.

Tristes tropiques!

Voir les commentaires

Cléopâtre et l'eternité

18 Août 2015, 18:22pm

Publié par thebaine

Cléopâtre et l'eternité

Cléopâtre eut plus d’un amant,

Entre Rome et Alexandrie;

Cléopâtre eut plus d’un amant,

Tous ici, nous l’avons appris;

Elle parlait l’hébreu, le latin;

Le grec, le punique, le chinois,

Le persan et l’araméen,

Maîtrises du bout des doigts.

Elle savait dire je t’aime d’amour !

Avec tous les accents du cœur

-Je t’aime ce jour et toujours !

Les lèvres pleines d’ardeur,

C’était une charmante brune,

Mince et souple telle l’osier;

L’eau brillait dans ses yeux de lune,

Profonds, moqueur s et dorés.

.

Je lui donnai l’immortalité,

Séduite par son intelligence,

En fis ma sœur d’’éternité,

Oh la la , quelle imprudence!

Moi, qui cherchais le sens des choses;

Le sens de notre humanité,

Entre les serpents et les roses,

Tous les pouvoirs lui confiai..

Cléopâtre aimait surtout l’amour

Et tout autant le pouvoir,

Elle aimait les hommes et l’amour,

Femme et fatale, quelle histoire !

Elle les menait par le nez,

Nul ne pouvait résister,
Elle les menait par le nez,

Les manipulait à son gr

Jules César l’idolâtra,

Romain le plus puissant,

Antoine, pour elle, se damna,

Laissant le sol rougi de sang.

Cléopâtre aura plus d’un amant,

Dans le grand Avenir.

Les prendras riches et puissants,

Princesse, tissera l’’avenir!

Cléo, tu auras, plus d’un amant

Je l’espère, féline sœur;

Et guideras, tes amants,

Pour créer des jours meilleurs.

Voir les commentaires

A mon luth bien-aimé

6 Août 2015, 21:06pm

Publié par thebaine

Je te veux, je t’attends!

Beau luth, aux vents sois livré!

Callipyge et tendre amant ;

Tes cordes sont raidies et tirées,

Je suis la déesse des vents ;

Enchanteresse enchantée,.

Mon souffle, mes soupirs,

Tirent de toi de douces mélopées..

Un vent pour chaque note te donne,

Fier et élégant, tu résonnes ;

Laisses-toi caresser, troubler,.

Laisses-toi pincer, aimer.,

Une bise pour le LA pinsonne,

Un sirocco pour le SI te donne,

Un zéphyr pour le DO chantonne,

Une tramontane pour le RE ronronne,

Un mistral pour le MI résonne,

Mistral pour le FA claironne,

Une brise pour le SOL polissonne

A mon luth bien-aimé

Voir les commentaires

Moi, c'est Pascal

1 Août 2015, 15:13pm

Publié par thebaine

contesOn vient !

Quelqu’un, vient . enfin !

Des années que je suis enfermé.

Une humaine, une femme d’un certain âge,

La cinquantaine, peut-être, le sais-je ?

Cette femme sourit, elle est mignonne.,

Elle me regarde et elle éclate de rire:

-J’ai trouvé ! le fameux Pascal pour mon historiette.

Je croyais manquer d’inspiration, mais non !

Me cherchait-elle ? Et pourquoi, et pourquoi pas ?

Voilà, je refais du Pascal.

Près de moi, il y a Marie Curie,

Pas vraiment sexy, Marie !

Il y a aussi Victor Hugo, Berlioz, Bonaparte,Voltaire, .

Et puis des étrangers

.

Je suis ravi de cette soudaine visite.

Il y a des années, un jeune garçon m’a posé là,

Dans son album, disait-il, pas peu fier;

Il est revenu quelquefois et puis, plus rien.

Absence, silence.

Etre un billet de collection, quel ennui !

J’aimais bien fréquenter les humains.,

J’aimais quand ils me regardaient,

Me tâtaient, me reniflaient.

-Ah l’argent, l’argent !

Relation o combien sensuelle!

Fort différentes de mes relations avec ces autre billets:

-Bonjour, moi, c’est Pascal !

-Moi, c’est Marie !

Et puis, les petites histoires finissent par lasser :

Celle du petit orphelin sauvé in extremis,

Celle du juge acheté, celle des policiers voleurs …

Pourtant, reconnaissons-le, :

dans la vie active, on s’amusait bien.

On manipulait les humains, à leur insu.

C’était bien drôle !

Mon humaine a refermé l’album !

Dur, dur, ennui, ennui, souvenirs,

Regrets, remords. solitude..

Maintenant, ils utilisent l’euro .

Pour combien de temps encore ?

Moi, c'est Pascal

Voir les commentaires