Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de thebaine

DU PAIN ET DES JEUX

22 Juin 2016, 12:37pm

Publié par thebaine

DU PAIN ET DES JEUX
DU PAIN ET DES JEUX

DU PAIN ET DES JEUX LE 24 JUIN

Publié par Viviane sur 21 Juin 2016, 18:09pm

Catégories : #Ville

Pour clore la saison et le cycle "la ville", l'atelier a planché sur l'article de presse et rédigé un papier sur l'événement culturel et urbain à venir...

Jouer à Anima-Nice Bon-Voyage entre les sports et les mots.
Un groupe sympathique d’écrivains, un atelier d’écriture
Propose une exposition de ses travaux :
Textes et tableaux.

Bernard joue avec la lumière et les couleurs.
Nos écrivains vantent les valeurs du sport avec humour, poésie et bonhomie.
Notre belle langue française permet toutes les audaces :
Jouer au curling avec un balai faire atterrir une soucoupe volante sur un stade !

Des supporters viennent de partout et animent notre cité.
C’est l’occasion de jeter un œil différent sur le football.
Le peuple de Rome réclamait " du pain et des jeux " !
Le peuple de Nice en fait tout autant.
On crie, on boit, on rit, on se bat. La vie s’écoule autour du ballon.
L’Europe vacille aujourd’hui, et tourne vire. Un BALLON devient le centre du monde.

L’atelier d’écriture fera pétiller les mots, les phrases ; les poèmes nous réjouiront.
Venez participer à la fête, OSEZ !
Mélanger du pain et des jeux ; apéritifs et bons mots ...

Partager cet article

Voir les commentaires

LONDRES ET SES FANTOMES

18 Juin 2016, 13:45pm

Publié par thebaine

LONDRES ET SES FANTOMES

Un jour de mariage à Buckingham :

Un prince se marie ;

Toute la ville est en fête,

Toutes les filles se marient ;

Robes blanches le long de la Tamise ;

La foule devant le palais,

Mariées en folie dans les parcs ;

Poirot se pâme

Devant toutes ces femmes ;

Sherlock Holmes rentre dans sa tanière

Fumer une pipe de hachisch,

Pendant que Watson s’interroge.

Dickens regarde tristement l

Les petits en loques travailler ou voler .

Big Ben domine la ville,

La Tamise somnolente,

De la Tour, on peut entendre

Les larmes d’Anne Boleyn,

Et sa sœur l’interroge :

- Anne, Anne, ma sœur Anne,

Ne vois-tu rien venir ?

Le roi Charles perd la tête,

Beckett meurt transpercé de mille épées,

et le peuple le sanctifie.

Courons vers le quartier français,

.

.Y rencontrerons-nous le chevalier d’Eon ?

Ou Victor Hugo exilé, écrire, écrire …

Voir les commentaires

IL Y A

17 Juin 2016, 17:48pm

Publié par thebaine

IL Y A

Il y a un étrange printemps ;

Il y a ce sacré mauvais temps ;

Il y a cette pluie qui jamais ne finit ;

Il y eut même ces gros orages ;

Il y eut ce temps de rage ;

Il y a l’Euro qui nous envahit !

Il y a des supporters ébaudis ;

Il y aura, j’espère, un bel été ;

Il y aura la Méditerranée en majesté.

Il y aura un soleil éblouissant.

Il y aura cet atelier réjouissant.

Voir les commentaires

Deux fois nommée

16 Juin 2016, 16:13pm

Publié par thebaine

Deux fois nommée

V ictoria, pour honorer ma mère !

I ntima Emile, le paternel, décisif.

V iviane est plus charmant, mon amour,

I nsinua Rosette, ma mère, câline.

A llons, ma femme, elle aura deux prénoms,

N e nous fâchons pas, ma chérie !

E t c’est ainsi que je fus deux fois nommée.

Voir les commentaires

PLUIE SUR NICE

10 Juin 2016, 17:35pm

Publié par thebaine

PLUIE SUR NICE

Un fleuve de voitures glisse sur les pavés mouillés.

Une salle d'enfants pépie. et trépide .

.

Une animatrice souriante et gaie pétule dans un hall bourdonnant.

La ville s'habille d'un châle de nuages gris pour attendre l'orage .

Cherchons des wagons de mots pour parcourir le train de vie .

_______________________________________________________________________________

Allongée sur le divan,je guette le ciel menaçant: pleuvra-t-il?

La ville s'habille

d'un châle de nuages gris.

Le merle s'envole .

Je m'envole aussi vers ma voiture,,

mon fidèle destrier!

Fleuve de voitures

glisse sur les pavés mouillés.

Jet d'eau sur les flaques.

Isolée dans ma voiture automatique ,

avec un fond musical,

je poétise déjà pour mon simple plaisir.

Des wagons de mots

qui joyeusement parcourent

Le chemin de Vie .

Dans mon id douillet , j'oublie les embouteillages

et joue avec les mots .

Je songe au poème écrit hier sur Londres.

Je suis loin.

Londres, ville de pluie ,de brumes et de brouillards,

Le temps m'emporte en voyage

.Les prisonniers de la Tour de Londres .

poussent des appels déchirants .

Voir les commentaires