Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de thebaine

JUPITER ET LA VIERGE

16 Juillet 2017, 18:35pm

Publié par thebaine

JUPITER  ET LA VIERGE

 

Vint un jour où Jupiter, roi des dieux

Se lassa de chasser humaines et déesses ;

Il trouva refuge au bord d’un lac radieux,

Sauvage, arboré, inclinant. à la paresse.

Une toute jeune fille était là, songeuse,

Jupiter ne put résister au flux du désir,

Enfoui en son cœur, mais rivière trompeuse.

La jeune Vierge à peine pubère, voulut fuir.

Jupiter prit sa voix la plus caressante :

Oh ! belle enfant, jamais tant de délicatesse

Ne vint fleurir en ces prés et sentes ;

Laisse un vieil homme admirer avec tendresse

Les merveilles dont la nature t’a dotée !

Curieuse, la jeune fille dévisagea le vieil homme ;

Tu n’es pas si vieux, même pas le front ridé !

Jupiter, amusé, lui offrit une jolie pomme

Et habilement la prit dans ses bras.

Séduite, elle le laissa doucement faire ;

Et, d’un coup d’aile, le dieu l’enleva

Et l’emmena dans son secret repaire.

Amusée, étonnée, séduite fut la donzelle ;

Jupiter à tous les délices l’initia :

Mais la Vierge se révéla rebelle ;

Déçu, Jupiter la changea en mimosa.

Depuis, le vent nous emmène les parfums

 De ces arbres entêtants surgis sur les collines,

Et nous emporte, enfants du sud marin,

Les odeurs issues de nos mémoires enfantines .

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

PROMENADE A LA MONTAGNE

10 Juillet 2017, 12:34pm

Publié par thebaine

PROMENADE A LA MONTAGNE

Dad, Mam, Julien et moi, Rachel, allons nous promener vers la rivière.

L’été fleurit les côteaux. Les cigales crissent, les oiseaux chantent.

Les plantes exaltent la belle saison de tous leurs parfums.

Je regarde tout avec passion. Tant de couleurs, est-ce possible ?

Le Bleu est ma couleur préférée, l y a d'infines  nuances, la tête m’en tourne :

Bleu héron et bleu nuit, bleu sarcelles et bleu lilas…

 Si Dieu veut, je deviendrai peintre

Ou peintresse.

Tiens, mais où est passé Julien ?

 

Mam marche d’un pas nonchalant :

Quel plaisir de sortir, s’éloigner des tâches ménagères.

Elles sont nécessaires, mais me prennent trop de temps.

Et cette balade en famille me réjouit. Tous réunis,

Tous les miens, tous ceux que j’aime. : mon mari, mes enfants.

L’image du bonheur dont j’avais toujours rêvé, jeune fille.

 

Dad prend son fils, Julien, par l’épaule.

Je suis content de te voir avec nous, mon fils.

Je voulais te parler d’homme à homme.

Julien, il y a ceux qui réussissent et les autres !

Tu as 16 ans, un âge crucial pour décider de son avenir.

Te notes au lycée ne sont pas fabuleuses, tu dois faire mieux !

Je voudrai être fier de toi, je t’imagine médecin ou avocat,

Un homme bien, libre et respectable.

(comme tout bon père juif )

Julien, que fais-tu, où vas-tu ?

 

Julien traîne les pieds dans le chemin de terre.

J’suis venu pour faire plaisir à ma mère.

Mais vraiment, la campagne, ce n’est pas mon truc.

Je suis un enfant des villes.

J’aime retrouver mes potes dans les pubs, boire, rire.

Moquer les imbéciles, les ringards.

J’aime regarder les filles à la sortie du lycée,

Il y en a une qui me branche, Marie.

Elle est mignonne et sympathique.

Tiens, le vieux m’approche et commence à me sermonner.

Il m’énerve, il m’énerve ! J’suis pas un gamin sage et rangé.

Il me gave ! Je m’en vais, je préfère la solitude ;

Je vais retrouver la caverne où nous allions, petits, avec ma sœur.

Je reviendrai quand je reviendrai.

Hasta la vista !

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires