Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de thebaine

Articles avec #des villes et des histoires

LUMIERE D EGYPTE

9 Septembre 2017, 17:08pm

Publié par thebaine

LUMIERE D EGYPTE

 

Depuis toujours, je rêvais  de descendre le fleuve Nil,

Je m’embarquai donc sur une felouque fragile.

Partir à la découverte de ce pays millénaire

M’entrainait à admirer oasis, temples et déserts.

 

Je fus alors éblouie par la lumière du couchant,

Jamais spectacle ne fut si prenant,

Du levant au couchant, le ciel me fascinait.

Pureté, douceur, couleurs me touchaient.

Du rose au mauve, somptueuse déclinaison,

Les cieux illuminaient le fleuve lancinant.

Je restai, au gré de notre lent voyage,

En admiration éperdue  des rivages.

 

Ra, dieu solaire, tu m’initias aux mystères

De la création, des ondes premières.

Lumière, merveille des mondes, lumière !

Sur ce frêle bateau, je suis poussière,

Mais par toi, je touche à l’éternité.

Tu créas dans tes lointaines nuées

Les ébauches étoilées de la Vie,

Cette Perspective, encore, me ravit.

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Lampédusa, une île entre heur et malheur

12 Octobre 2016, 17:47pm

Publié par thebaine

Lampédusa, une île entre heur et malheur

Hier, îlot méditerranéen perdu dans la mer,

Lampédusa suivait la Sicile .

Hier,était un monastère

Austère, sévère , aride et stérile .

Aujourd'hui, elle offre, asile aux migrants,

Terre d’accueil pour marins échoués d'un soir .

Migrants d'ici et de là, adultes et enfants .,

Marins éperdus de désespoir..

Lampédusa,,

Tu es là,

sous le ciel bas,,

Rochers en amas,,

Refuge sans toit...

Migrants d'Afrique,

Fuyant sur canots archaïques,

Tels nefs antiques,

Aux proues pathétiques. .

,

Voir les commentaires

Colonnette dorique à l'opéra de Nice

5 Octobre 2016, 23:05pm

Publié par thebaine

Colonnette dorique à l'opéra de Nice

 

Je suis une colonnette dorique en marbre ;

On ne me remarque pas sur la façade ouest de, l’Opéra.

Pourtant j’ornai le deuxième OPERA, celui construit sous le roi Charles

Félix de Savoie, par l’architecte Brunati.

L’impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III, y vint écouter

La Traviata, une belle soirée de Printemps.

Elle me frôla de sa robe en organza vert émeraude, j’en fus toute émue.

Elle aimait le vert, comme elle aimait notre ville.

Nice accueillait artistes et célébrités,

Et notre Opéra les recevait en grande pompe.

J’entends encore les voix célestes qui s’élevaient

Jusques aux cieux.

C’était un plaisir à nul autre pareil !

Des hommes en frac contaient fleurette

Aux belles dames coquettes et charmées.

Je me souviens ce soir de 1883 :

L’Incendie. Des flammes surgissaient de toute part ;

La coupole s’effondra ; on criait : au feu ! au feu !

Les spectateurs fuyaient en hurlant ;

Il ne resta plus rien, que moi.

Le nouvel Opéra fut inauguré en 85,

Sur l’Aïda de Verdi

Et¨ moi, on m’avait inclus dans la façade ouest,

Je suis toujours là, humble colonnette, avec mes souvenirs.

Voir les commentaires

Inventaire Nice

22 Septembre 2016, 17:58pm

Publié par thebaine

Inventaire Nice

Une princesse russe au Négresco;

De la calèche aux chaises bleues;

Farniente et champagne devant la mer;

Des galets blancs qui roulent et boulent;

Un Matisse qui peint des palmiers verts,;

Une naïade dans un filet de pêche;

Train bleu et bateau voyageur;;

Un touriste goûte au pan bagna;

Ciel bleu et nu de Klein ;

Ballade entre hier et demain;

Mais toujours Nissa la Bella;

Il y a eu tout ça,

Et pour toi, mon amant voyageur,

Je peindrai une ville rose sous un ciel bleu .

Voir les commentaires

Fantômes de Nice

10 Mars 2016, 21:15pm

Publié par thebaine

Fantômes de Nice

Vingt-deux Novembre

. Troublée, j’hésite : célébrer Nice

Après les tueries du 13 Novembre ne m’est pas évident,

Odieux, insoutenable sacrifice !

On a tué nos enfants !

Des ombres humaines auprès de moi se glissent,

L’une d’elles me dit:

-poétesse,, nous t’apportons l’inspiration.

Moi, Romain Gary et Matisse et Apollinaire,

Berlioz, Nietzsche et Cocteau, artistes et écrivains,.

Nous avons tant aimé ce pays, qui nous est cher,

Nous allons, pour toi, évoquer ses beaux chemins.

Nice, Nous aimons par-dessus tout ta lumière,

Ton ciel d’un bleu merveilleux, profond, éblouissant.

Tes fleurs, tes parfums qui embaument de la terre,

Cette Méditerranée qui s’étale, languide, sur les galets,

Nous aimons tes arbres : oliviers, orangers aux douces senteurs.

Nice, tu n’es pas une province française, en vérité !

Mes fantômes rient et chantent, pleins d’ardeur;.

Non, ce n’est pas la France, Nice,

C’est notre soleil, notre ciel, notre païs !

Nous sommes amoureux de ce pays,

Nous tous ici, revenus et réunis.

Ah Nice, ses chansons et sa gouteuse cuisine !

Nice et ses niçoises mutines, coquines !

C’est ici, ma foi, que l’on s’amuse !

Veux-tu,poétesse, être notre muse ?

De nos écrits posthumes vous hériterez

Dans votre atelier, en ferez ce que vous voudrez !

Voir les commentaires

MARRAKECH , VILLE ROUGE

17 Mars 2015, 18:13pm

Publié par thebaine

Marrakech 2

 

Quitter  les monts de  l’Atlas,

Paysage de gorges et plateaux ;

Plonger fougueusement   de l’Atlas

Vers  la ville rouge  jaillie de l’eau.

 

Collines ocres, parsemées de murs blancs,

Survoler les  sommets vallonnés.

Grand plan sur, Marrakech  aux murs rouge sang,

Les cigognes veillent sur les remparts altiers.

 

Narguer ces tristes  sentinelles en vol plané.

Traverser  le ciel,  lumière insoutenable ;

Plongée et contre-plongée sur la palmeraie,

Oasis de verdure, nectar délectable.

 

Zoom avant sur palais somptueux, mystérieux,

Et jardins odorants  de jasmin et frêles roses.

Glisser,   se faufiler entre les balcons bleus,

Vers les ruelles tortueuses,  grises  et roses.

 

Virée sur  la Médina, ses odeurs  multiples et tenaces.

 Mille épices envoûtantes s’éparpillent  au vent.

Fondu enchaîné sur la grande place,

Où la   foule humaine avance  lentement.

 

 

 

Repartir en vrille vers mosquées et  minarets,

Flèches traversant les cieux.

Descendre avec la tendre nuit,  lumière tamisée.

Soupirer et  s'assoupir en rêves fabuleux.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Magritte et Golconde

3 Avril 2014, 19:20pm

Publié par thebaine

1953-magritte-golconde-49109893.jpg

 

03 Apr

Golconde

 

 

Il est une ville morte au bout du monde :

une ville en ruines : Golconde ...

Magritte peint sur la toile

Un univers sans étoile .

Des hommes tombent ,comme la pluie ;

goûte ,goutte ,traîne l'ennui.

Les Hommes tombent sur le macadam ;

Les Hommes pleurent , ils sont larmes .

Mêmes costumes ,chapeau , parapluie

Les petits hommes gris souris

peuplent le ciel de la ville ,

Cent et mille et mille …

Où sont les femmes ?

Les femmes tombent, pareillement ;

Plus de féminité ,ils se ressemblent tant ;

Plus d'enfants ,plus d'amours ;

Et toujours ,les mêmes mornes jours .

Ont ils encore une âme ? I

Ainsi nous mène la civilisation

Et ses nobles et généreuses illusions :

Liberté, égalité, fraternité …

Un monde trop parfait ,et par là imparfait …

Voir les commentaires

Tankas on London

7 Mars 2014, 18:23pm

Publié par thebaine


Paysage anglais,
Dans la brume de Londres,
Se noie dans la bière .
Enfants de notre  belle France,
Ne trainez pas rene-magritte-le-fils-de-l-homme-son-of-man.jpg dans les pubs.

 

La Tamise roule
Avec le vent et la pluie,
Londres disparait.
Nul roi n'a pu l'envahir,
Ce pays, mais l'eau l'a fait.

Voir les commentaires

Danse ,danse ,danse

23 Novembre 2013, 20:41pm

Publié par thebaine

Danse, danse, danse …

Sur la plage  de Rio, d’Ipanéma ;

Danse, voyage en enfance,

Au rythme de la Samba …

 

Devant l’océan immense,

Homme, femme, brésiliens,

La cachaça coule en abondance,

Danse et ne pense plus à rien,

Simplement à ceux qui dansent ;

A la belle brune  qui se déhanche,

A ce grand noir  au regard intense,

Qui, sans gêne, sur elle, se penche …

 

Danse, danse, danse, ma belle  cousine,

Danse, mutine, coquine cousine,

J'arrive , ,prépare moi un verre ,

C'est le jour de mon anniversaire ...

 

 

12001789-coburg-germany--july-10-unidentified-samba-dancers.jpg

Voir les commentaires

Tout bouge ...

9 Juillet 2013, 16:44pm

Publié par thebaine

wassily-kandinsky-improvisation-5.jpg

Au Brésil, tout bouge, tout remue ;

Ce n’est pas la samba ;

C’est le peuple  de la rue ;

Ce n’est pas la bossa Nova ;

Cela ressemble à une révolution ;

Brésilien, ton cœur  s’éveille et s’élève,

Voilà fini  le temps  des chansons,

Pour la justice  mon frère, tu te lèves …

En Egypte, le pays flambe et se déchire ;

Egyptien, au nom de la démocratie,

Contre les émeutiers, les armes tirent.

Verrais-je un jour fleurir dans ces pays

Fraternité  ,justice  et harmonie ,

Avec ou sans dieu ,

Mais pour le mieux …

Voir les commentaires

1 2 > >>